23 au 24 Août 2017 : 9ème réunion RIMES au Papua New Guinea

23 au 24 Août 2017 : 9ème réunion RIMES au Papua New Guinea

par scom | mer, 09/13/2017 - 09:47

Madagascar a participé activement à la 9ème réunion du membre du conseil de Regional Integrated Multi-Hazard Early Warning System (RIMES) du 23 au 24 Août 2017. Madagascar a été représenté par Marie Louise RAKOTONDRAFARA, Directeur Général de la Météorologie et Tatiana Andry HARIVELO, Directeur des Recherches et Développement Hydrométéorologiques (DRDH).
RIMES : un système régional d’alerte précoce multirisque

RIMES a évolué à partir des efforts des pays d'Afrique et d'Asie, après le tsunami meurtrier en 2004, dans le bassin de l’Océan Indien. L’objectif est de mettre en place un système régional d'alerte précoce multirisque, permettant la génération et la communication d'informations, notamment, d’alertes précoces ainsi que le renforcement des capacités des pays membres pour la préparation et la réponse aux dangers transfrontaliers. Ce système régional d’alerte précoce multirisque pour l'Afrique et l'Asie (RIMES) est une institution internationale et intergouvernementale, détenue et gérée par ses États membres.

Les membres du Conseil des RIMES se réunissent régulièrement pour faire le point sur le développement du système d'alertes précoces dans les États membres et collaborateurs de RIMES, identifier les lacunes, prioriser les besoins et mettre à jour les efforts de RIMES pour aider à combler les lacunes et répondre aux besoins prioritaires. A l’issue de cette 9ème réunion, de nouvelles convictions ont été mises en place afin d’améliorer le travail effectué depuis sa création : les utilisateurs seront d’avantages privilégiés que ce soit dans les prises de décision ou dans les aides quelconques ; RIMES veut également aider et appuyer les Etats collaborateurs dans les initiatives prises ainsi que dans leurs besoins.

RIMES et MADAGASCAR :
Dans la mise en œuvre du Cadre National pour les Services Climatologiques (CNSC), une déclinaison au niveau de Madagascar du Cadre Mondial pour les Services Climatologiques (CMSC), quatre secteurs sont désormais prioritaires : Santé, Eau, Agriculture, Gestion des Risques et des Catastrophes. Justement, en tant que membre du RIMES, Madagascar bénéficie d’un accès favorable aux outils existants ; pour la prévision marine et côtière, un outil opérationnel y afférent est actuellement utilisé par Météo Madagascar.

Météo Madagascar

 

Laissez un Commentaire