L'importance du CNSC et ce qu'il faut savoir sur les prévisions quotidiennes et saisonnières

L'importance du CNSC et ce qu'il faut savoir sur les prévisions quotidiennes et saisonnières

par scom | mer, 10/26/2016 - 13:15

L’importance du CNSC
La mise en œuvre du Cadre National pour les Services Climatologiques (CNSC), une déclinaison au niveau national du Cadre Mondial pour les Services Climatologiques, est une initiative de l’Etat Malagasy, lors du passage du Secrétaire Général de l’Organisation Météorologique Mondiale à Madagascar, Michel JARRAUD, en Novembre 2014.
Transformer les menaces du climat en opportunités, réduire les pertes et augmenter les gains, tels sont les contributions de Météo Madagascar dans le développement du pays.
Mettre en œuvre le CNSC veut dire :
- Aider et accompagner la société, les acteurs de développement à gérer les risques et opportunités liées à l’eau, au temps et climat, à la variabilité et à l'évolution du climat, particulièrement les plus vulnérables, en utilisant les informations et produits hydrométéorologiques et climatologiques.
- Sensibiliser chacun des secteurs de développement, les décideurs et les citoyens que l’utilisation des potentiels et ressources naturels météorologiques gratuits comme l’eau, le soleil, le vent etc, est un chemin court vers le développement durable et de changement de pratique.
- Contribuer à la planification, à l'élaboration et à la synergie intersectorielle des politiques de développement de chacun des secteurs qui utilisent les données et/ou ressources météorologiques.
La Grande Ile figure parmi les quatre pays les plus vulnérables aux impacts du changement climatique. Les données et informations sur le climat fournissent des éléments de preuve permettant de sensibiliser les décideurs, la population malagasy aux problèmes que pose le changement climatique et témoignent de la nécessité de prendre sans plus tarder des décisions et des mesures d’adaptation, mais aussi pour limiter les effets négatifs qui en découlent.
La signature de la convention de partenariat entre l’Office National de la Nutrition, et la Météo Madagascar, constitue une preuve tangible de l’indispensabilité d’établir une collaboration soudée entre les services météo-sensibles, et Météo Madagascar. Ce processus entre dans la mise en œuvre du CNSC.

Le pourquoi des prévisions quotidiennes et des prévisions saisonnières
Nous vivons avec la météorologie. Le temps qu'il fait, la pluie, les nuages, la température, la direction et la force du vent ...Tous ces éléments imprègnent notre vie courante, alimentent une bonne partie de nos conversations et conditionnent nos activités : nous avons souvent recours aux prévisions météorologiques pour organiser nos journées.
Cependant, le temps qu’il va faire nous intéresse moins lorsque nous déménageons et que nous allons vivre dans une autre région. C'est plutôt de savoir si "en général" (c'est-à-dire, "en moyenne"), les étés seront plus chauds ou plus humides, si les hivers seront plus doux ou plus rigoureux, s'il pleuvra plus souvent, etc, toutes choses qui vont affecter notre mode de vie. Ces caractéristiques générales des phénomènes météorologiques, leurs valeurs moyennes et la façon dont ils varient, constituent le climat de la région. La fréquence, des conditions météorologiques "extrêmes" (cyclones, vague de froid ou de chaleur, sécheresse, …), c'est-à-dire le nombre de fois où ils se produisent en moyenne en une décennie ou en un siècle, fait aussi partie du climat. La fourniture des prévisions saisonnières permet de donner ces caractéristiques climatiques.

En quoi la prévision saisonnière nous servira-t-elle ?
Toute PLANIFICATION (agricole, énergétique, transport, sanitaire, navigation, investissement, assurance…), est basée sur l’année MOYENNE ; cependant, aucune année ne ressemble pas à l’année dite « NORMALE », c’est-à-dire, l’année CLIMATOLOGIQUE ». Les prévisions saisonnières nous donnent des informations sur la conformité ou la déviance par rapport à la situation normale. C’est là, où réside le grand intérêt de la prévision saisonnière en tant que produit climatique : elle va permettre de gérer les risques climatiques, et contribue aux planifications d’ordre socio-économique ; ce produit constitue un grand appui aux décisions stratégiques et techniques, voire politiques, ainsi qu’un renforcement des informations socio-économiques… A titre d’exemples : elle est utile dans le système d’alerte sur le paludisme, dans la gestion des risques de catastrophes, dans la mise en place d’un système d’alerte sur la sécheresse, elle sert dans la gestion de l’eau, dans l’Agriculture et sécurité alimentaire, bref, elle est importante dans tous les secteurs météo-sensibles.

 

Laissez un Commentaire