Atelier de lancement du projet HYDROMET-AFRICA à Madagascar

Atelier de lancement du projet HYDROMET-AFRICA à Madagascar

par scom | mar, 02/16/2016 - 12:17

Les informations météorologiques et hydrologiques (Hydromet) fiables et en temps opportun jouent un rôle vital dans la protection des vies et dans le développement des secteurs qui dépendent de ces informations. La Banque Mondiale , l’Organisation météorologique mondiale, le Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes (UN/ISDR) et le Dispositif mondial de réduction des effets des catastrophes et de relèvement (GFDRR) ont créé le projet HYDROMET-AFRICA afin d’améliorer la compréhension des besoins des services Hydrologiques et afin de développer des outils et des guides pour la modernisation et l’estimation des bénéfices socio-économiques, dus au renforcement et à la pérennisation de ces services . Le projet a été conçu en deux phases :
- 1ère phase : Evaluation de l’état des services et capacités actuelles pour répondre aux demandes des usagers hydrométéorologiques ;
- 2nde phase : Analyse approfondie basée sur les vulnérabilités quant à la gestion et à l’utilisation de l’eau.
L’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et l’AMCOMET a choisi Madagascar pour être le premier pays de lancement du projet parmi les cinq pays pilotes sélectionnés entre autres Cameroun, Sénégal, Tanzanie et Zambie.
A Madagascar, les services d’information hydrométéorologique relèvent du ressort de la Direction Générale de la Météorologie (DGM) qui travaille en collaboration avec d’autres départements ou organismes concernés aux questions relatives à l’eau, public ou privé, notamment dans les domaines de l’Energie, Agriculture et Sécurité alimentaire, Santé, Gestion des risques de catastrophes (inondation et sécheresse), Gestion des ressources en eau, Travaux Publics et Aménagement du territoire.
L’atelier de lancement du projet a été organisé par la Société Water for Life (Water4Life) ce 02 février 2016 au siège de la DGM à Ampandrianomby. On a pu assister à diverses présentations et discussions concernant les tenants et aboutissants du travail y compris l’approche de mise en œuvre, la méthodologie et le plan de travail requis en vue d’une préparation du Plan d’Action National pour l’Amélioration des Services Hydrométéorologiques (PANASH) de Madagascar.
A l’issue de cet atelier, des accords communs ont été établis sur le renforcement de la visibilité du rôle de l’hydrologie opérationnelle et des bénéfices qu’on puisse tirer des services hydrométéorologiques offerts, sur les facteurs majeurs influençant la durabilité des activités hydrologiques, sur la finalisation des instruments ou questionnaire de base de données, d’enquêtes, d’analyse et d’étude, et sur le programme de constitution d’une plateforme d’interface utilisateur dans le domaine de l’Eau.
La première étape a été franchie avec succès, et une plateforme va être créée cette année pour que les usagers des services hydrologiques de notre pays puissent être plus écoutés et que la Météo Malagasy puisse parallèlement assouvir aux besoins de ces usagers. La collaboration ne s’arrête pas ici, elle ne fait que commencer, et nous espérons vivement que le projet HYDROMET se déroulera avec succès.

 

Laissez un Commentaire