Atelier de validation du projet HYDROMET AFRICA

Atelier de validation du projet HYDROMET AFRICA

par scom | ven, 07/01/2016 - 10:25

Les secteurs usagers, ainsi que les utilisateurs particuliers de « l’eau » seront désormais priorisés dans la modernisation des services offerts par les Services Hydrologiques Nationaux.
Le projet HYDROMET se voit en train de se concrétiser petit à petit : la première phase à savoir l’atelier de lancement du projet a été réalisé en Février dernier. Le 17 Juin 2016, la deuxième étape du projet s’est déroulée au sein de la Direction Générale de la Météorologie : l’atelier de validation du plan d’action national pour l’amélioration des services hydrologiques (PANASH). Le PANASH est enfin établi, l’atelier a permis d’apporter des améliorations suivant les recommandations émises par tous les participants.
En effet, le projet HYDROMET AFRICA vise à améliorer la compréhension des besoins des services hydrologiques. Il développe des outils et des guides pour la modernisation et l’estimation des bénéfices socio-économiques dus au renforcement et la pérennisation des services hydrologiques. C’est une initiative de la Banque Mondiale, de l’Organisation Météorologique Mondiale, du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques et catastrophes (UN/ISDR), et du Dispositif Mondial de réduction des effets des catastrophes et de relèvement (GFDRR) que ce projet a été conçu. Afin de le concrétiser, deux étapes importantes sont à considérer. Nous franchissons actuellement la 2nde phase qui comporte l’Analyse approfondie basée sur les vulnérabilités quant à la gestion et à l’utilisation de l’eau.
Plus de 35 participants à savoir, d’une part, la Météo Malagasy, et les secteurs usagers d’autre part : Colas, JIRAMA, et tant d’autres, ont exprimé leurs besoins, et comment ils conçoivent les services offerts jusqu’ici. L’objectif étant d’apporter des améliorations dans les services hydrologiques offerts par la Météo Malagasy.
Il est nécessaire de rappeler que la Météo Malagasy, étant membre de l’OMM, est la seule institution nationale faisant autorité sur les questions relatives à l’EAU au TEMPS et au CLIMAT. En conséquence, les services hydrométéorologiques relèvent du ressort de la Météo Malagasy.
En attendant, la DGM et ses collaborateurs, avec les moyens et matériels existants, ne cessent de faire de leur mieux pour satisfaire les usagers des services hydrométéorologiques, afin de contribuer dans le développement durable du pays.

 

Laissez un Commentaire