Foire Aux Questions

  • 01

    Comment obtenir un relevé de pluie, température, vent, ... ?

    Contactez-nous par e-mail, par courrier ou par téléphone. Nos coordonnées sont disponibles sur le site, rubrique "Contacts" ou remplissez le formulaire de contact. Lors de votre demande, précisez exactement les paramètres météorologiques qui vous intéressent, leur localisation et leur étendue dans le temps, ainsi que vos coordonnées. Nous vous adresserons alors un devis correspondant à votre demande.

  • 02

    Sur quoi portent les alertes ?

    Grâce à un système d'alerte à plusieurs niveaux, la DGM alerte de la probabilité de plusieurs types de mauvais temps ou phénomènes à risque comme la tempête, le cyclone, les fortes pluies, le brouillard épais, le vent violent et l'orage (accompagné d'averses, de grêles, des éclairs et de rafales). En outre, Vigilance Météo donne des indications sur l'éventualité de grand frais persistant ou de canicule.

  • 03

    Comment se fait géographiquement la publication des alertes ?

    La Météo donne les alertes par Faritany (ex- Province) ou Région.

  • 04

    Comment sont représentées les alertes ?

    La carte d'aperçu donne une représentation globale de toutes les alertes des phénomènes ou conditions extrêmes du temps. Si plusieurs alertes sont actives pour la Faritany ou la Région (p. ex. cyclone et fortes averses), c'est toujours l'alerte de plus haut niveau qui est représentée. Pour la représentation des différents types de temps à risque, cliquez sur le symbole météo correspondant dans la barre de navigation (averses, cyclone, orage, rafale,…).

  • 05

    Quels niveaux d'alerte existe-t-il ?

    La DGM émet des alertes selon un système d'alerte à plusieurs niveaux : JAUNE est le niveau de préalerte. Il est émis lorsque les météorologues prévoient un certain évènement de temps à risque mais ne sont pas encore sûrs de la durée, de l'intensité et/ou de la trajectoire du phénomène. Les niveaux d'alerte ORANGE, ROUGE et VIOLET sont des niveaux d'alerte absolue. Ils sont émis lorsque les météorologues sont sûrs qu'un certain phénomène extrême va se produire. Les niveaux d'alerte sont basés sur l'intensité de ce phénomène. Ils sont différents d'une zone á l'autre car ils prennent en compte les différentes conditions topographiques et climatologiques. Les détails sur les différents niveaux d'alertes sont situés sous les informations concernant l'alerte proprement dite.

  • 06

    À quel moment les alertes sont-elles émises ?

    Les alertes de niveaux ORANGE, ROUGE et VIOLET sont émises lorsque le phénomène météorologique de mauvais temps est certain d'avoir lieu. En règle générale, entre 6 et 12 heures avant qu'il ne survienne. En fonction du type de temps à risque et de la situation météorologique, des alertes de vigilance (avis d’avertissement) et de danger peuvent être émises à plus courte échéance. Les alertes de vigilance (niveau JAUNE) sont émises jusqu'à 48 heures avant le phénomène car celui-ci peut ne pas encore être certain, ou bien d'importantes modifications du phénomène de mauvais temps sont à prévoir, ainsi que son intensité et sa trajectoire. L'équipe des météorologues de la DGM s'efforce d'alerter dès que possible et aussi précisément que possible de la menace de conditions dangereuses. Et, toute décision à cet égard sera prise en conséquence à toute instance compétente.

  • 07

    Quelles sont les indications météo ?

    Le frais durable, le brouillard épais et la canicule ne sont pas des phénomènes de mauvais temps en soi. Mais ils provoquent d'importantes complications et peuvent avoir une importance considérable pour les transports et la santé. C'est pour cela que la DGM émet des alertes séparées pour ces phénomènes. Les zones concernées sont représentées en vert foncé sur la carte des prévisions quotidiennes, décadaires et saisonnières.

  • 08

    Est-ce que la météo émet des alertes 24h/24 ?

    Oui, l'équipe de météorologues travaille tous les jours de l'année, 24 h/24.

  • 09

    De quelle manière la DGM surveille-t-elle la situation météo ?

    Les météorologues ont à leur actif de longues années d'expérience sur la reconnaissance précoce des phénomènes à risque d’effets néfastes. Les meilleurs modèles météo du monde (ECMWF, GFS, UKMO, GEM, etc.) ainsi que les données provenant de stations météo et hydro, des satellites et d'éclairs servent de base pour les alertes.

  • 10

    Est-ce que vigilance est un service automatisé ?

    Non, les météorologues étudient personnellement chaque phénomène par rapport à une situation météo réelle donnée. Suite à cette analyse, ils décident d'émettre, ou pas, une alerte pour Vigilance. L'homme est toujours à l'origine des alertes. En cas d'orages ou de fortes pluies, les météorologues disposent d'un outil supplémentaire pour déterminer les coordonnées géographiques des localités qui se trouvent sur la trajectoire des systèmes ou cellule qui puissent apporter de grêle, d’éclairs, de rafales ou d'averses dont les intensités sont automatiquement calculées et ainsi suggérées pour l'alerte. Mais dans ce cas aussi, ce sont les météorologues qui décident ou non d'émettre les alertes suggérées, ainsi que leur niveau respectif selon les besoins des gestionnaires de risques de catastrophes.

 

ADRESSE

PUBLI INFORMATION

RGB Couleur Naturelle